Kişi [Şahıs] Zamirleri (Les Pronoms Personnels)

  • Konbuyu başlatan badem
  • Başlangıç tarihi
B

badem

Guest
Les Pronoms Personnels

Les pronoms sujets
Les pronoms toniques
Les pronoms compléments d’objet direct
Les pronoms compléments d’objet indirect
Les pronoms compléments « y » et « en »
Les pronoms neutres « le », « en », « y »

Les pronoms sujets


Formes : singulier
je
te
il / elle pluriel
nous
vous
ils / elles
Je suis arrivé à Bordeaux vers 21 heures.
Pourriez-vous fermer la fenêtre.

Les pronoms toniques


1-Formes : singulier
moi
toi
lui / elle pluriel
nous
vous
eux / elles

2-Emplois :

1.Ces pronoms renforcent un nom ou un pronom

Moi, je vais à la plage et toi, qu’est-ce que tu fais ?
Je ne connais pas M et Mme Leroy mais leurs enfants, eux, je les connais très bien.

2.Ils sont employés avec et, ou, ni

Les enfants et moi, nous avons passé l’après midi au zoo.
Ni lui ni elle ne parlent espagnol.

3.Ils sont employés après le présentatif c’est :

Est-ce que c’est le directeur de la banque ? ― Oui, c’est lui.

4.Ils s’emploient après la préposition. Quand le verbe accepte une préposition comme « à, de, avec, pour, par, etc. » On utilise les pronoms toniques à la place des noms. (personne)
s’occuper de qqn
parler de qqn
s’intéresser de qqn
acheter qqch. pour qqn
se marier avec qqn

Vous parlez encore de vos enfants ? ― Oui, on parle d’eux.
Tu t’intéresse à Sophie ? ― Oui, je m’intéresse à elle.
Laurent est libre ce soir ; je vais sortir avec lui.
Elle aime beaucoup son grand-père ; elle parle très souvent de lui.
N’appelez pas les Legrand maintenant ; ils ne sont jamais chez eux avant 21 heures.


Les pronoms compléments d’objet direct


1-Formes : singulier
me
te
le / la /l’
en pluriel
nous
vous
les
en

Ils sont placés devant le verbe, à tous les modes (sauf à l’impératif affirmatif), à tous les temps et à toutes les formes.

Tu aimes la fleur ? ― Oui, je l’aime.
Ton frère aime les voitures ? ― Non, il ne les aime pas.
Tu veux du whisky ? ― Non, je n’en veux pas.

2-Emplois :

me, te, le, la, nous, vous, les

1-me, te, nous, vous, représentent des personnes.

Est-ce que tu m’entends ? ― Non, je ne t’entends pas bien.
La concierge nous aidera à déménager.

2-le, la, les représentent des personnes ou des choses. Ils remplacent un nom précédé d’un article, un adjectif possessif, un démonstratif.

Est-ce que tu as vu Sophie récemment ? ― Oui, je l’ai vue samedi.
]la maison.
Nous vendrons ]cette maison. ð Nous la vendrons.
]notre maison.
Les Dumas, tu les connais depuis dix ans ?
As-tu reçu le paquet que je t’ai envoyé ? ― Oui, je l’ai reçu hier.
Avez-vous regardé la télévision hier soir ? ― Oui, on l’a regardée

En

1-« En » remplace un nom précédé de : ▪ du
▪ de la
▪ des
Avez-vous du pain ? ð ― Oui, j’en ai.
Avez-vous de la bière ? ð ― Oui, j’en ai.
Avez-vous des allumettes ? ð― Oui, j’en ai.
As-tu des frères et des sœurs ? ð ― Non je n’en ai pas.
J’ai ramassé des pommes et j’en ai donné à mes voisins.

2-« En » remplace un nom précédé de :
un, une, quelques, aucun, autre…
beaucoup, trop, assez, peu, plus, moins, autant…
un kilo de, un paquet, une bouteille, une boite…
deus, dix, cinquante…

un, une

J’aime beaucoup les mobiles de Calder ; j’en ai un chez moi.
(j’ai un mobile de Calder)
Avez-vous trouvé une maison à louer ? ― Oui, nous en avons trouvé une.
(Nous avons trouvé une maison à louer.)


!!! À la forme affirmative et à la forme interrogative, il faut répéter un, une. Mais à la forme négative on ne le répète pas.
ð1 Avez-vous un chien) Non, je n’en ai pas.
ð2 Moi, j’ai une voiture ; et vous, en avez-vous une ? ― Non, je n’en ai pas.

Expressions de quantité

Est-ce que vous avez des plantes vertes chez vous ? ― Oui, j’en ai plusieurs.
Combien d’enfants ont les Fontaine ? ― Ils en ont deux.
Mangez-vous des fruits ? ― Non je n’en mange pas beaucoup.
Est-ce qu’il y a du riz ? ― Oui, j’en ai acheté deux paquets.
Voici un roman de Jules Verne. Si tu aimes ce livre, j’en ai d’autres à te prêter.
Avez-vous des photos ? ― Oui, j’en ai pris quelques-unes.
§ ― Non, je n’en ai pris ai aucune.

!!! On ne dit pas : « J’en ai quelques » On dit ðj’en ai quelques-uns.
ðj’en ai quelques-unes.

En ou le, la les ?

J’ai lu un livre. ð J’en ai lu un.
J’ai lu ce livre. ð Je l’ai lu.
J’ai lu des livres. ð J’en ai lu.
J’ai lu ces livres. ð Je les ai lus.
J’ai lu quelques livres. ð J’en ai lu quelques-uns.
J’ai lu tous les romans de ce romancier. ð Je les ai tous lus.
Je n’ai lu aucun livre de ce romancier. ð Je n’en ai lu aucun.

3-En s’emploie aussi avec les constructions impersonnelles il y a, il faut, il reste, il manque, etc.

Il y a eu un orage hier ; il y en avait déjà eu un avant-hier.
Est-ce qu’il reste encore du lait ? ― Oui, il en reste encore un peu.
Tous les étudiants ne sont pas là ; il en manque trois.


!!! Remarques générales sur les pronoms compléments d’objet direct.
1-Les pronoms objet direct s’emploient aussi avec « voici » et « voilà » :
ð1 Es-tu prêt à partir ? ― Oui, me voilà !
ð2 Où est la clé de la voiture ? ― La voilà.
ð3 Tu veux une pêche ? ― En voilà une bien mûre.
2-Les participes passés employés avec l’auxiliaire avoir s’accordent avec les pronoms compléments d’objet direct, *excepté-en :
ð1 Je les ai vus.
ð2 Je n’en ai vu.








Les pronoms compléments d’objet indirect


1-Formes : singulier
me
te
lui pluriel
nous
vous
leur

2-Emplois :

Ils représentent des personnes. Ils sont compléments d’un verbe suivi de la préposition à. Ils sont placés devant ce verbe, comme les pronoms d’objet direct.
Ma sœur m’a téléphoné hier soir. (téléphoner à qqn.)
Notre fille fait ses études à Montpellier ; elle nous manque beaucoup. (manquer à qqn.)
J’ai écrit à Lucie pour lui souhaiter un bon anniversaire. (souhaiter qqch. à qqn.)
Les Boisson en dû vendre ce tableau qui leur appartenait depuis longtemps (appartenir à qqn.)

Cas particulier

Après les verbes être à qqn, penser à qqn, songer à qqn, rêver à qqn, faire attention à qqn, tenir à qqn, etc. et après les verbes pronominaux suivis de préposition à (s’intéresser à, s’attacher à, se joindre à, s’adresser à, etc.) on emploie les pronoms toniques moi, toi, lui, elle, nous, vous, eux, elles en gardant la préposition.

Ce parapluie est à moi.
Mme Dubois est la responsable du magasin ; adressez-vous à elle.

Comparez :

Je parle à Clément ð je lui parle.
Je pense à Clément ð je pense à lui.
Je téléphone à Chloé ð je lui téléphone
Je m’adresse à Chloé ðje m’adresse à lui.

Les pronoms compléments « Y » et « En »

En

Il remplace un nom de chose précédé de la préposition de :
(On utilise le pronom « en » suivi de la préposition « de »

Depuis combien de temps jouez-vous de la guitare ?
― J’en joue depuis trois ans. (jouer de qqch.)
Ils ont acheté un nouvel appartement et ils en sont très contents (être content de qqch.)
Ce livre est très ennuyeux ; je n’en ai lu que la moitié. (la moitié de ce livre)
À quelle heure sortez-vous du bureau ? ― j’en sors en 1730. (sortir de)

faire du football
faire de la gymnastique
s’occuper de qqch.
parler de qqch.


!!! Attention
« En » ne peut pas remplacer de + nom de personne.
Comparez :
ð1 Il parle souvent de ses amis İtaliens.
(personne)
Ils parlent souvent d’eux.

ð1 Ils parlent beaucoup de ses affaires.
(chose)
Il en parle beaucoup.

!!! le pronom « en » remplace les partitifs du, de, de la, de l’, des + noms.
Tu veux du whisky ? ― Non, je n’en veux pas.
(article partitif)
!!!!!!!!!!!!!
aimer qqch. ð Tu aimes le whisky ? ― Oui, je l’aime.
pas tu aimes du whisky ?
préférer qqch ð Tu préfères le whisky ? ― Oui, je le préfère
pas tu préfères du whisky ?
choisir qqch. ð tu choisis le whisky ? ― Oui, je le choisis.
pas tu choisis du whisky ?

Y

Emplois :

a-Il remplace un nom de chose précédé de la préposition à
à + chose
assister à + nom (chose)
participer à + nom (chose)
jouer à + nom (chose)
croire à + nom (chose)
s’intéresser à + nom (chose)
réfléchir à + nom (chose)

Avez-vous participé à la conférence d’hier ? ― Oui, j’y ai participé. (participer à…)
Tu joues aux cartes ? ― Non, je n’y joue pas (jouer à…)
Ce problème, je n’y ai pas encore réfléchi. (réfléchir à…)

b-Il remplace un complément de lieu introduit par à, dans, en, sur, sous, etc.

Depuis combien de temps êtes-vous à Paris ? ― J’y suis depuis longtemps.
comp.de lieu
Quand êtes-vous invités chez les Delcours ? ― On y est invités demain soir.
Depuis combien de temps travaillez-vous dans cette entreprise ? ― J’y travaille depuis six mois.


!!! Attention
On n’emploie pas y devant le futur et le conditionnel présent du verbe aller (euphonie)
ð1 Est-ce que tu iras à la bibliothèque ? Oui, j’irai sûrement.




Les pronoms neutres « le », « en », « y »

Le

1-Il remplace un adjectif, un adjectif, un participe passé ou un nom attribut (masculin, féminin, singulier, pluriel)

Éric est bon en mathématiques mais il l’est moins en physique (l’=bon)
Les ouvres de cet auteur viennent d’être traduites ; elles ne l’avaient jamais été auparavant (l’=traduites)
Elle n’est pas encore médecin, mais elle le sera quand elle aura soutenu sa thèse. (le=médecin)

2-Il remplace une préposition complément d’objet direct.

Le prix de l’essence va augmenter. Je l’ai lu dans le journal. (l’=que le prix de l’essence va augmenter.)
Pourriez-vous venir dîner samedi ? Dites-le-nous le plus vite possible ! (le= si vous pouvez venir.)
À quelle heure arrive le train ? ― Je vais le demander au contrôleur. (le=à quelle heure arrive le train.)

En

Il remplace un groupe de mots ou préposition complément d’un verbe ou d’un adjectif suivis de la préposition de.

Mon mari veut visiter Istanbul, mois aussi, j’en ai très envie. (en=de visiter Istanbul)
Êtes-vous sûr de ce que vous dites ? ― Oui, j’en suis absolument sûr. (en=ce que je dis)

Emplois particuliers de « en » et « le »

1-Avec certains verbes et adjectif comme :
être content, sûr, étonné… + que

s’apercevoir + que
se souvenir + que
avoir envie + que
avoir besoin + que
etc.

la préposition complétive est remplace par en

Je suis sûr que j’ai déjà rencontré cette personne. J’en suis sûr.
Je me suis aperçu que j’avais oublié de signer le chèque. Je m’en suis aperçu

2-Dans les constructions verbales du type :

demander, dire ð à qqn de faire qqch.
permettre, promettre ð à qqn de faire qqch.
conseiller, défendre ð à qqn de faire qqch.
interdire, reprocher ð à qqn de faire qqch.
proposer, etc. ð à qqn de faire qqch.
la construction infinitive est remplacée par le
Elle a demandé aux enfants de ranger leur affaires. Elle le leur a demandé.
J’ai promis à George de lui téléphoner dès mon arrivée. Je le lui ai promis.
Dites à Vincent d’arriver de bonne heure. Dites-le-lui.



Y

Il remplace un groupe de mos ou un préposition introduite par le préposition à.
Je voulais partir en vacances ce mois-ci, mais j’y ai renoncé
(y=à partir en vacances)
L’équipe de football de la ville a gagné le match. Personne n’y attendait.
(y=à ce qu’elle gagne le match.)
Il faut que vous vous inscriviez avant le 15 juin, pensez-y !
(y=à vous inscrire)

***Omission des pronoms neutres « le », « en », « y »

Avec certains verbes suivis d’un infinitif, accepter, essayer, continuer, oser, commencer, apprendre, finir, refuser, oublier, réussir, savoir, pouvoir, etc. on omet le pronom neutre.

1-l’infinitif n’a pas de complément :

Est-ce que tu sais conduire ? ― Oui, je sais conduire.
― Oui, je sais.
As-tu fini de déjeuner ? ― Oui, j’ai fini de déjeuner.
― Oui, j’ai fini.
À quel âge l’enfant a-t-il commencé à marcher ? ― Il a commencé à marcher à un an.
― Il a commencé à un an.
Est-ce qu’il osera entrer ? ― Non, il n’osera pas entrer.
― Non, il n’osera pas.

2-l’infinitif a un complément :

Il a oublié de faire renouveler son passeport.
Il a oublié de le faire renouveler (le=son passeport)
Il a oublié.
Il a appris à jouer au bridge.
Il a appris à y jouer. (y=au bridge)
Il a appris.

Cas particulier :

Les verbes aimer, vouloir et espérer sont suivis de l’infinitif au renfoncés par l’adverbe bien.

Est-ce que tu aimes voyager ? ― Oui, j’aime voyager. ― Oui, j’aime bien.


Ne dites pas Dites
Je connais cette ville. J’y ai visité.
Est-ce que tu viens de Suède ?
― Oui, j’y viens
Est-elle italienne ? ― Oui, elle est.
Il n’y en a rien.
Je suis y allé.
Donne-moi-en. Je l’ai visitée

― Oui, j’en viens
― Oui, elle l’est.
Il n’y a rien. / Il n’y en a aucun.
J’y suis allé.
Donne-m’en.







L’ordre des pronoms
1 2 3 4 5
Sujet + me
te
nous
vous le
la
les lui
leur y en

1-Y et en ne s’emploient jamais ensemble, sauf il y en a.

J’ai mis des fleurs dans un vase.
J’y mis des fleurs.
J’en mis dans un vase.
(et non : j’y en mis ai mis.)

2-Les pronoms des colonnes 1 et 3, 3 et 4 ne peuvent pas être employés ensemble.

On m’a présenté au directeur.
On m’a présenté à lui.
(et non : on me lui présenté.)
J’ai téléphoné à mes parents à Rome.
Je leur ai téléphoné à Rome.
(et non : je leur y ai téléphoné
 
Üst